Romain Trouillet (bio)

BIOGRAPHIE

       Romain Trouillet s’intéresse au rapport de la musique à l’image durant ses études de musicologie à la faculté de Lille III. En 2012, Il achève son mémoire « Le contrepoint audiovisuel » puis intègre les classes de jazz et d’écriture au CNR de Lille. En 2013, il obtient son master avec brio et, l’année suivante, il est admis à l’unanimité dans la classe de composition de musique à l’image au CNSMD de Lyon sous la tutelle de Gilles Alonzo et Serge Vella. Il y reçoit une solide formation en orchestration auprès de Luca Antignani et travaille la direction d’orchestre sous l’égide de Jean Deroyer, Dominique Delbart et Fabrice Pierre.

Initialement pianiste, Romain s’intéresse également aux musiques du monde. Sa rencontre en 2012 avec l’ethnomusicologue Alain Dejacque sera décisive dans son approche de la composition. Il développe ainsi un intérêt particulier pour les différentes cultures musicales du globe. Il n’hésite pas à en extraire la matière et les couleurs pour les intégrer à sa musique afin de donner un ton juste et original à ses compositions. À ce titre, il collectionne et pratique de nombreux instruments à cordes ou à vent mais aussi d’autres instruments plus atypiques comme le Daxophone ou encore la scie musicale.

Romain Trouillet signe en 2009 sa première bande originale pour le conte Le Conseil des Sorcières. Commence dès lors une longue collaboration avec, entre autres, 3Dduo, Vertical et Atelier 801, studios pour lesquels il signera de nombreuses musiques de jeu vidéo. En 2013, Romain est remarqué pour la musique originale du film 37°4 S réalisé par Adriano Valerio. Son travail est récompensé par le prix qualité de la musique originale du CNC ainsi que le prix Kinodromo « l mestieri del cinema » au festival de Bologne, en Italie. Suivent de nombreuses collaborations pour le cinéma et la publicité. Plus récemment, il termine une bande originale ambitieuse pour le parc d’attraction KOEZIO.

En 2014, Romain Trouillet est repéré par Alexis Michalik qui lui confie la musique de sa pièce Le Cercle des Illusionnistes (2 molières en 2014). Il travaille ensuite avec Arthur Jugnot, David Roussel, et dernièrement Sébastien Azzopardi sur la musique de La Dame Blanche (3 nominations aux Molières 2016). Il vient d’achever la composition musicale de la nouvelle création d’Alexis Michalik, Edmond jouée actuellement au Théâtre du Palais Royal.

 

Le sound design

Parallèlement à la composition, Romain Trouillet s’intéresse également au sound design. Durant ses études à la faculté il est initié à la musique concrète qui sera déterminante dans sa façon de percevoir la matière sonore. Il développe ses compétences avec le jeu vidéo, notamment au travers de ses travaux de bruitage. Aussi, Romain Trouillet associe souvent la composition et le sound design dans les films d’animation, comme c’est le cas dernièrement avec In a Cage, réalisé par Loïc Bruyère et produit par Folimage. Aussi, avec la pièce La dame Blanche, Romain mise sur une installation sonore imposante qui met en scène pas moins de vingt enceintes. Ce dispositif lui permet de signer un travail de sound design à la limite de la musique acousmatique.

 

UnknownMention spéciale au festival du Film de Nancy-Lorraine pour la musique du film « A la lumière des comptes ».

 

 

6th Underground Cinema Film Festival 1-1Musique originale de « Dogtag » Nominée au Festival « Underground Cinéma de Dublin » 2015

 

 

« Mention spéciale » obtenue en 2013 pour le film 37°4 S réalisé par Adriano Valerio et produit par oriGineFilms.

 

Prix Kinodromo

Prix Kinodromo de la meilleure musique originale obtenu au sein du festival de Bologne pour le film 37°4 S.

 

CNCPrix Qualité CNC obtenu en 2014 pour la composition de la bande Originale de 37°4 S.

 

les-molières

La pièce de théâtre Le cercle des illusionnistes nominé 5 fois à obtenu 3 Molières durant la 26e cérémonie en 2014.

 

 

Cinezik

Disponible sur le site Cinezik, interview sur la musique du film 37°4 S réalisé par Benoit Basirico.